Contacter le SNFOLC d'Orléans-Tours

Une question ? Une remarque ? Besoin d'une information complémentaire ?
N'hésitez pas à nous contacter en remplissant le formulaire ci-dessous.

* champs obligatoires

« Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné au traitement de votre demande. Le destinataire des données est SNFOLC orléans tours. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à SNFOLC orléans tours, 10 rue Theophile Naudy - 45000 ORLEANS. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. »

Qui sommes-nous ?

Le SNFOLC syndique les personnels enseignants, d’éducation et d’orientation des établissements de second degré, les personnels de laboratoire, que ces personnels soient titulaires ou non. Il syndique également les aides éducateurs et assistants d’éducation.

 

Le SNFOLC appartient à la FNEC FP-FO, fédération de l’enseignement, de la culture et de la formation professionnelle qui regroupent les instituteurs et enseignants, les personnels administratifs des lycées, collèges, CIO, IA et rectorats , les personnels administratifs, techniques et les enseignants du supérieur, les infirmières, assistantes sociales et médecins de l’Education nationale, les personnels du ministère de la Culture, les personnels de l’AFPA (Association de formation professionnelle des adultes).

 

Il fait également partie de la FGF-FO, fédération des fonctionnaires, qui regroupe les syndicats et fédérations FO des différents secteurs de la fonction publique.

 

Le SNFOLC est organisé en syndicats départementaux et en sections académiques. Les syndicats départementaux regroupent les personnels en fonction de leur lieu d’exercice et adhèrent à « l’interprofessionnelle » FO de leur département (l’UD-FO) qui regroupe les salariés de tous les secteurs.

 

Revendiquer, négocier, en toute indépendance : ce sont les mots d’ordre de Force Ouvrière. FO se revendique de la Charte d’Amiens.

 

------------------

 

Adhérer au SNFOLC

Cela signifie choisir de se regrouper avec des salariés de la même branche professionnelle : les agents de l’Education nationale, et au niveau du département, avec des salariés de tous les secteurs. C’est cela un syndicat « confédéré ». Pour cette raison, la cotisation au SNFOLC comprendra : une part versée à la fédération, une part versée à l’union départementale, ces parts comprenant une part reversée à la confédération.

 

Combien coûte la cotisation ?

Le montant de la cotisation de l’adhérent est fixé par le syndicat départemental en fonction du salaire mensuel. En général un timbre (le montant mensuel de la cotisation) correspond à une heure mensuelle de votre salaire.

A ces 12 timbres il faut ajouter la carte confédérale. Le montant est établi sur l’année civile. Le paiement peut se faire avec un ou plusieurs chèques à l’ordre du « SNFOLC » suivi du numéro du département, et remis au trésorier du syndicat départemental.

 

Comment adhérer ?

Il vous suffit de prendre contact avec le syndicat départemental correspondant à votre établissement d’exercice.

la rubrique contact dispose de lien pour télécharger le barème de cotisation annuelle et mensuelle.

 

------------------

 

Le syndicat départemental  :

Vous syndique en vous procurant la fiche de syndicalisation. Vous permet de vous organiser dans votre établissement :

  • - installation d’un panneau syndical, fourniture de tracts, documentation sur les statuts, les corps
  • - tenue de l’heure d’information syndicale
  • - de vous défendre en cas de litige avec le chef d’établissement
  •  - de vous inviter aux Assemblées Générales départementales

Son bureau est constitué d’un secrétaire, d’un trésorier, et de membres qui décident et organisent des campagnes d’information, de pétition, publient un bulletin pour les syndiqués.

contacter votre section départementale

SNFOLC 18

UD FO, 110 rue Charlet

18000 Bourges 

 

Tél : 02 48 65 01 44

 

-------------------------

 

SNFOLC 28

secrétaire départemental : DESSET Karine

21, rue des grandes pierres
28 000 CHARTRES

 

Tel : 02.37.28.12.92

Fax : 02 37 28 68 76

 

-------------------------

 

SNFOLC 36

UD FO, 18 rue Porte neuve

BP 277

36005 Chateauroux cedex

 

Tel UD : 02 54 34 35 66

fax :02 54 27 78 52

 

-------------------------

 

SNFOLC 37

secrétaire départemental : NAVARRO-GOBET Murielle

UD FO, « La Camusière »

18 rue de l’oiselet

37550 Saint Avertin

 

Tél : 02 47 38 54 43

Fax : 02 47 37 91 00 

snfolc37@live.fr

 

-------------------------

 

SNFOLC 41

secrétaire départemental : DESPLANCHES François

UD FO, 35-37 avenue de l’Europe

41000 Blois

 

Tél : 02 54 43 60 29 ou 06 28 04 61 69

Fax : 02 54 51 30 67 

snfolc41@laposte.net

 

-------------------------

 

SNFOLC 45

secrétaire départemental : BRUNEAU Emmanuel

UD FO, 10 rue Théophile Naudy

45 000 Orléans

 

Tél : 02 38 53 12 66

snfolc.loiret@orange.fr

Syndiquez vous !

bulletins d'adhésion Orléans-Tours

bulletin d'adhésion annuel

fiche de syndicalisation (barème annuel) pour toutes les sections départementales de l'académie d'Orléans Tours.

bulletin d'adhésion mensuel

fiche de syndicalisation (barème mensuel) pour toutes les sections départementales de l'académie d'Orleans Tours.

 

informations sur la syndicalisation

adhérent FO

Vous bénéficiez de la protection juridique «vie professionnelle»

 

Notre fédération a signé un contrat collectif "protection vie professionnelle" avec la MACIF qui couvre individuellement   chacun des adhérents de la FNEC FP-FO à jour de ses cotisations.

Ce contrat avec la MACIF garantit pour chaque adhérent un accompagnement juridique en demande ou en défense  face aux litiges qu'il peut rencontrer au cours de sa vie professionnelle et susceptible de l'opposer à son employeur ou  à un tiers (parent d'élève par exemple).


Cette défense se fera de manière conjointe avec le syndicat qui continuera à suivre votre dossier.
- En demande veut dire : vous demandez réparation à l'employeur ou à un tiers soit à l'amiable soit devant les tribunaux
- En défense veut dire : vous vous défendez face à une demande de l'employeur ou une plainte d'un tiers.


Les litiges susceptibles de vous opposer à l’employeur sont limités aux sanctions disciplinaires, au licenciement pour insuffisance professionnelle, au harcèlement moral, et aux retenues sur salaires. Le contrat ne couvre pas les  accidents qui peuvent arriver dans les lieux de travail comme le vol ou le bris d’objets personnels comme les lunettes  par exemples. Votre propre assurance responsabilité civile couvre normalement ses risques. Le contrat ne couvre pas les litiges dont le fait générateur est situé avant le 1er juillet 2014.


En cas de problème, que devez-vous faire ?


Pour tout problème, vous contactez dans un premier temps votre responsable syndical. N’attendez pas pour le faire, le délai de prescription étant de 30 jours après les faits.
Le syndicat départemental prend contact avec l’administration et, s’il s’agit d’un problème relevant de l’application de  l’article 11 de notre statut (protection fonctionnelle)* , lui demande la prise en charge de votre défense juridique.
S’il y a refus d’application de l’article 11 par l’administration ou si cette dernière tarde à répondre, ou s’il y a urgence,  alors votre syndicat départemental se charge de transmettre votre dossier à la fédération nationale. Votre dossier est ensuite envoyé à la MACIF qui donne son accord de prise en charge. Vous pouvez alors choisir un avocat pris en charge dans le cadre du contrat (attention, il y a une grille de prise en charge, à voir avec le syndicat, le plafond étant limité à 16 000 € par litige).


Vous pouvez consulter la notice d’information et les conditions générales de notre contrat avec la MACIF sur le site internet de la FNEC FP FO dans la partie réservée aux adhérents (demandez les codes d’accès à vos responsables départementaux).

 

___


* Article 11 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 :
Les fonctionnaires bénéficient, à l'occasion de leurs fonctions et conformément aux règles fixées par le code pénal et les lois spéciales, d'une protection organisée par la collectivité publique qui les emploie à la date des faits en cause ou des faits ayant été imputés de façon diffamatoire au fonctionnaire.
Lorsqu'un fonctionnaire a été poursuivi par un tiers pour faute de service et que le conflit d'attribution n'a pas été élevé, la collectivité publique doit, dans la mesure où une faute personnelle détachable de l'exercice de ses fonctions n'est pas imputable à ce fonctionnaire, le couvrir des condamnations civiles prononcées contre lui.

La collectivité publique est tenue de protéger les fonctionnaires contre les menaces, violences, voies de fait, injures, diffamations ou outrages dont ils pourraient être victimes à l'occasion de leurs fonctions, et de réparer, le cas échéant, le préjudice qui en est résulté.
La collectivité publique est tenue d'accorder sa protection au fonctionnaire ou à l'ancien fonctionnaire dans le cas où il fait l'objet de poursuites pénales à l'occasion de faits qui n'ont pas le caractère d'une faute personnelle.
La collectivité publique est subrogée aux droits de la victime pour obtenir des auteurs des menaces ou attaques la restitution des sommes versées au fonctionnaire intéressé. Elle dispose, en outre, aux mêmes fins, d'une action directe qu'elle peut exercer au besoin par voie de constitution de partie civile devant la juridiction pénale. Les dispositions du présent article sont applicables aux agents publics non titulaires.

Lire la suite